La zone d’intérêt / Martin Amis

Martin Amis, La zone d'intérêt, Calmann Lévy 2015
Martin Amis, La zone d’intérêt, Calmann Lévy 2015

Cet extraordinaire roman de Martin Amis (le premier que je lis de lui) me hante depuis que je l’ai refermé. Puissant, drôle et ignoble, brutal et délicat à la fois. J’avais oublié ce que l’on m’avait appris à l’école de l’horreur concentrationnaire. Ce livre la fait renaître sous mes yeux, lui donne une chair et des mots, à peine voilés.

« Un matin, dans l’allée sur laquelle donne le jardin du Kommandant, je vois Frau Doll partir pour l’école avec ses filles. Elle regarde dans ma direction et me dit quelque chose d’assez extraordinaire . A l’entendre, j’ai un mouvement de recul comme si j’avais reçu de la fumée dans les yeux. Cinq minutes plus tard, courbé derrière le principal poste de garde, je verse mes premières larmes depuis Chełmno.
Elle m’a dit : « Guten Tag. »

Martin Amis, La zone d’intérêt, Calmann Lévy 2015