Où va la colère ?

« Voilà, en tout cas, de quoi nous prévenir que les mots « soulèvement », « insurrection » ou révolte » ne sauraient d’aucune façon donner des clefs – tels des mots magiques – pour tout ce qui touche aux désirs d’émancipation et, en général, à la constitution du champ politique. Nous sommes, là-dessus, bien loin du compte (la modestie sera donc de mise). »

Georges Didi-Huberman, Où va donc la colère ?, Le Monde Diplomatique, mai 2016