...

La bibliothèque publique, un lieu de l'écoute radicale

Passionnant entretien entre Muriel Amar (conservatrice des bibliothèques) et Daniel Goldin, ex directeur de la bibliothèque Vasconcelos de Mexico, paru dans L'expérience sensible des bibliothèques : six textes sur les publics des grands établissements (sous la direction de C. Evans, éditions de la Bibliothèque publique d'information, 2020).

La spécificité de la bibliothèque publique, c'est qu'on peut s'y rendre toute sa vie, de l'enfance à la vieillesse. Plus qu'un lieu d'idées, c'est un lieu de création de sens, pas seulement intellectuel mais aussi émotionnel, psychologique, et intersubjectif. Elle doit être un lieu de lecture au sens le plus large (on peut tout lire c'est-à-dire interpréter, donner du sens à quelque chose : une image, un match de foot, un corps...) et surtout d'écoute radicale :

« Mettre au cœur de la démarche la valeur de la conversation, donc de l’écoute, ne semble pas grand-chose. C’est pourtant une tâche remarquable à l’heure des monologues et des simulations. Une tâche immense et peut-être insuffisante. »

L'entretien complet est en accès libre ici. nuage zéro ☁ écrit à la main en HTML+CSS et rien d'autre ☁ j'aime pas les cookies, je préfère les brownies ☁ CC-BY-NC-SA = vous êtes libres de partager cette page, sauf pour faire du fric, merci