...

Jules Allix (1818-1903)

En fouillant dans Commun Patrimoine (nouvelle bibliothèque numérique patrimoniale de Plaine Commune), je découvre l'étonnant personnage qu'est Jules Allix :

« Né le 9 septembre 1818 à Fontenay (Vendée). Orateur de réunions publiques. Inventeur du Télégraphe escargotique. Fut interdit par la Commune elle-même en raison de ses bizarres arrêtés municipaux. Avait été précédemment enfermé dans une maison de fous. »

Hippolyte Mailly & Charles Vernier. La Commune : série de portraits avec notice biographique : ses membres, ses délégués et ses journalistes, 1871. Source : Commun Patrimoine / BnF.
Jules Allix. Portrait dessiné extrait de La Commune : série de portraits avec notice biographique : ses membres, ses délégués et ses journalistes, Hippolyte Mailly & Charles Vernier, 1871. Source : Commun Patrimoine / BnF
Jules Allix. Portrait dessiné extrait de La Commune : série de portraits avec notice biographique : ses membres, ses délégués et ses journalistes, Hippolyte Mailly & Charles Vernier, 1871. Source : Commun Patrimoine / BnF

(notez la petite araignée au plafond)

Ses notices dans Wikipedia et dans le Maitron nous informent également qu'il était un fervent féministe, inventeur du « doigt prussique » un « tube contenant de l’acide placé au bout d’un dé de caoutchouc » conseillé aux femmes pour se protéger des soldats Prussiens pendant le Siège de Paris... !

Porté sur la pédagogie, il a également mis au point une méthode d'apprentissage de la lecture en quinze heures

Mais ce qui m'intrigue le plus, c'est ce « télégraphe escargotique » aussi désignée « boussole escargotique ». Enquête à suivre (si je trouve le temps)...

nuage zéro ☁ écrit à la main en HTML+CSS et rien d'autre ☁ CC-BY-NC-SA = vous êtes libres de partager cette page, sauf pour faire du fric, merci