Toujours ouverte

Eugène Morel, 1924
Eugène Morel (au centre) lors de l’inauguration de la bibliothèque de l’Heure Joyeuse, Paris, 12 novembre 1924 / source : fonds patrimonial Heure Joyeuse, blog de la médiathèque Françoise Sagan.

“Ce n’est pas une cave, mais un débit, « non un réservoir, mais une fontaine», dit Melvil Dewey. Les dépôts de livres peuvent être ailleurs. Avant tout c’est un monument.
Ce monument est beau. Il doit être le plus beau de la ville. Avec la mairie, l’église, la pharmacie et l’école, il constitue la Cité.
Il est toujours ouvert, sauf aux heures où l’on dort. Il est ouvert comme les parcs, comme les cafés, du matin jusque vers dix ou onze heures du soir, et il n’y a pas d’interruption.”

Eugène Morel, La librairie publique, Albin Michel 1910

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *